Un mardi tous les deux mois, Les Ateliers Varan présentent des films issus de l’un de ses ateliers de réalisation, à travers le monde. Après le Vietnam en février, c’est au tour des ATELIERS VARAN EN GUADELOUPE de se dévoiler !

Mardi 12 avril 2016 à 20h30 au Forum des Images

Varan Caraïbe forme depuis 2010 en Guadeloupe des réalisateurs caribéens, porteurs d’un nouveau regard sur les réalités et les transformations insulaires.

Au programme : 5 films et un débat avec Sylvaine Dampierre, réalisatrice, formatrice et fondatrice de Varan Caraïbe.

 

Intrigures et passions..« Intrigues et passions à cité Chanzy » de Abel Bichara (2012, 18mn)

Dans les faubourgs de Pointe-à-Pitre, les journées du mois d’août à la cité Chanzy sont rythmées par les jeux des enfants, les promenades sur les coursives et bien sûr, les incontournables télénovelas.

 

 

Mauvais genre« Mauvais genre » de Guy Gabon (2012, 19mn)

Je m’appelle Guy. Ce prénom d’un genre opposé à mon sexe féminin m’a été donné par mon père. J’ai eu besoin de retourner dans mes souvenirs et de rencontrer des gens comme moi pour comprendre pourquoi ce prénom est un fardeau que je porte.

 

 

boissard« Boissard renaissance » de Jean-Claude « Peka » Resdedant (2015, 21mn)
Boissard, quartier des Abymes et l’un des plus grands ghettos de France, est en pleine résorption de l’habitat insalubre. Témoins de cette transformation brutale, Starsky et Steeve, habitant le ghetto depuis toujours, sont les jeunes gardiens de la mémoire vivante du quartier.

 

 

RUE VATABLE« Rue Vatable » de Melissa Issorat (2015, 30mn)

Dès 5h du matin, Jean-Louis émerge des ténèbres de la rue Vatable, son balai à la main. Joseph sillonne la rue en homme providentiel. Dans le salon de coiffure de M. Gauthierot, se succèdent les sages, les prophètes et les sceptiques. Les destins se croisent dans cette rue de Pointe-à-Pitre, comme hors du temps.

 

 

Ma vie sir rose« Ma vie si rose » de Cédrick Mbenze (2015, 13mn)

C’est l’histoire de Cédrick. Son père s’est noyé quand il avait deux ans; c’est à ce père disparu que s’adresse ce récit, révisant les lieux, retraçant le parcours, les étapes d’une vie qu’il n’a pas connue : celle de son fils de 24 ans…

 

 

Le flyer de l’évènement :

flyer Guadeloupe Forum