Pour cette édition 2016 du CINEMA DU REEL, le festival emblématique de films documentaires, Les Ateliers Varan sont heureux de trouver dans la compétition française, 2 films de leurs formateurs et 2 films de leurs anciens stagiaires… ainsi qu’un film monté par une formatrice en compétition internationale !

bandeau_reel

 

Du 18 au 27 mars 2016, à Paris, allez donc voir en compétition française :

La Permanence 3

LA PERMANENCE 

d’Alice Diop (formatrice et membre des Ateliers Varan)

France, 2016, 1h37, Athénaïse Production

La consultation se trouve à l’intérieur de l’hôpital Avicenne de Bobigny. C’est un îlot qui semble abandonné au fond d’un couloir. Une grande pièce obscure et vétuste où atterrissent des hommes malades, marqués dans leur chair, et pour qui la douleur dit les peines de l’exil. S’ils y reviennent, c’est qu’ils ne désespèrent pas de trouver ici le moyen de tenir debout, de résister au naufrage.

 

Nueva MedellinLA NUEVA MEDELLIN 

de Catalina Villar (formatrice et membre des Ateliers Varan)

France, 2016, 1h25, TS Productions

Juan Carlos et son ami Manuel étaient adolescents quand je les ai filmés il y a 18 ans à Medellin, la ville la plus violente du monde à l’époque. Juan Carlos le poète a été tué peu après. A l’aube d’une paix fragile, ses parents analphabètes cherchent à obtenir réparation. Devenu leader de son quartier, Manuel s’affronte aux paradoxes de l’innovation urbaine dans une ville qui s’est métamorphosée trop vite. Le fantôme de Juan Carlos se dresse en rempart contre l’oubli.

 

Romeo&KristinaROMEO ET KRISTINA

De Nicolas Hans Martin (Stagiaire des Ateliers Varan en montage en 2006)

France, 2015, 1h40, 4A4 Productions

Roméo et Kristina raconte l’histoire d’amour de deux jeunes Tsiganes qui se sont rencontrés à Marseille il y a deux ans. Entre leur installation de fortune sous le pont de la gare Saint-Charles et leurs retours contraints dans leur village des Carpates, ils inventent au jour le jour les moyens de leur survie.

 

saigneursSAIGNEURS

de Vincent Gaullier et Raphaël Girardot (Stagiaire des Ateliers Varan en réalisation en 1997)

France, 2015, 1h30, Iskra et .Mille et Une. Films

Le travail. De tous, le pire qui soit parce que pénible, dangereux, sous-payé, précaire… Le pire qui soit parce que nié par notre société de consommation… le pire travail qui soit est celui de découpeur, tripier, tueur, désosseur, pareur, saigneur… Autant de spécialités que l’on retrouve dans un abattoir. Le lieu chargé de fantasmes, métaphore de cette société qui broie, formate… symbole de ce monde du travail qui cache ses prolétaires et le “sale boulot”.  >> Bande-annonce ici 

 

Et en compétition internationale :

MOUHASSARON MITHLI (UN ASSIÉGÉ COMME MOI) d’Hala Alabdalla (Syrie/France), monté par Dominique Pâris, membre et formatrice Varan

Farouk Mardam-Bey, éditeur syrien vivant en France depuis 1968, a dédié sa vie à tisser des ponts entre l’Europe et le Moyen-Orient. Le film raconte le combat des gens qui luttent, avec la culture,  du côté de la cause  palestinienne et celle des syriens.

>> Toute la sélection du festival ici