SACRES, un film documentaire d’Etienne Aussel et de Valérie Gabail, tous deux anciens stagiaires aux Ateliers Varan à Paris / France, 2015, 1h14

Le sacre du printemps / La Monnaie Brüssel, Sept 2013

Porté par les expériences croisées de cinq chorégraphes d’aujourd’hui, Jean-Claude Gallotta, Angelin Preljocaj, Sasha Waltz, David Wampach, Olivier Dubois, le film « Sacres » explore les terres du rituel au travers de l’oeuvre emblématique d’Igor Stravinsky, le Sacre du Printemps. Au plus près des artistes et de leurs interprètes, le film sonde les imaginaires du primitif irriguant leurs créations, et la manière dont ils s’approprient et réactivent les thématiques éternelles du rituel. Confrontant ces images de répétitions et de spectacles avec des archives ethnographiques de Jean Rouch, Luc de Heusch ou W.F. Murnau, « Sacres » ouvre une réflexion fictionnelle et onirique sur les frontières troubles entre un rituel et ses représentations.

.

SACRES s’est vu sélectionné, et primé, dans plusieurs festivals internationaux récemment :

Bucharest International Dance Film Festival

Bucharest – Novembre 2015

Montpellier Danse

Montpellier – Novembre 2015

International Performing Arts and Movie Awards (IPAMA)

Jakarta/ Indonésie – Novembre 2015

FIPA Biarritz – Compétition officielle 

Biarritz – 19-24 Janvier 2016

MARTIGUES – Cinéma Jean Renoir

Projection-débat le 24 février 2016

 

Téléchargez le dossier de presse ici         

.

Etienne Aussel

Documentariste et vidéaste, Etienne Aussel entre dans la vie professionnelle en 1999 par la danse contemporaine. Se consacrant d’abord à la vidéo et aux arts numériques, il multiplie les collaborations avec des chorégraphes et artistes majeurs de la scène actuelle : José Montalvo et Dominique Hervieu, Rosalind Crisp, Nasser-Martin Gousset, Hafiz Dhaou, Claire Jenny, ainsi que le cinéaste et prix Nobel de littérature Gao Xingjian, dont il monte en 2013 le dernier long-métrage Le Deuil de la Beauté. Il intervient par ailleurs régulièrement au Théâtre National de Chaillot ainsi qu’à la nouvelle Cinémathèque de la Danse à Pantin.

Parallèlement, il se forme au cinéma documentaire aux Ateliers Varan à Paris en 2009, où il réalise « Rosalind Crisp, l’espace entre les espaces ». La plupart de ses films sont tournés en Afrique de l’Ouest Francophone. Depuis 2013, il se consacre au développement de la société de production Compagnie Surimpressions et à la réalisation de long-métrages documentaires.

Filmographie :
2001 : Autour de Tassiga, documentaire (52’). DVD l’Harmattan.
2004 : Tour de Babelle, documentaire (57’). Diffusion sur Mezzo.
2006 : Cartes postales chorégraphiques, 12 duos dansés. Diffusion sur TV5 Monde.
2009 : Rosalind Crisp, l’espace entre les espaces, documentaire (26’)
2010 : Mowa, documentaire (52’). DVD l’Harmattan. Festival Après Varan, Paris.
2011 : Regards, documentaire (23’). Festival Cinéma et Handicap, Lyon.

 

Valérie Gabail

Musicienne de formation, et spécialiste reconnue de la musique baroque, qu’elle pratique en soliste depuis 1995, Valérie Gabail se passionne très tôt pour la mise en scène et le cinéma, et devient en 2008 collaboratrice artistique pour la compagnie de danse MontalvoHervieu. En 2011, elle réalise un premier film, une fiction chorégraphique autour du Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky. En 2012, elle suit la formation de réalisation aux Ateliers Varan, et réalise un court-métrage, « Table rase », sur l’addiction et l’abstinence, au sein de la communauté thérapeutique d’Aubervilliers. Mettant le documentaire de création au cœur de ses préoccupations, elle s’associe à deux auteurs réalisateurs, Etienne Aussel et Guillaume Delacroix, et fonde la compagnie Surimpressions, puis se forme ensuite à Lussas à la production documentaire. Elle est membre d’EDN, et a participé récemment à la formation de pitching de Docs in Thessaloniki.

Filmographie :
2011 : Le Sacre du Printemps, ciné-poème chorégraphique (33’)
2012 : Table Rase (22’)