Depuis plusieurs années Sylvaine Dampierre, membre VARAN et Gilda Gonfier en Guadeloupe, portent le projet de développer une culture cinématographique caribéenne vivante, productive, pérenne en favorisant l’émergence d’une production régionale depuis son origine – la formation et le soutien apporté aux jeunes cinéastes – jusqu’à son aboutissement : la diffusion et la mise en réseau. VARAN CARAIBE organise des formations en partenariat avec les Ateliers Varan et place son action dans une perspective régionale et internationale, afin qu’émergent de nouveaux regards sur des réalités trop méconnues, et que s’étanche la soif d’images de soi de ces sociétés en pleine mutation.

Après un premier séminaire pratique de 7 jours en 2010 qui a produit les 6 esquisses documentaires du programme « Au travail! », celle de 4 semaines en novembre 2011 qui a abouti à la mise en ligne du premier web documentaire guadeloupéen «De Cases en Kas», le tout dernier atelier de réalisation/montage de 7 semaines organisé en juillet août dernier par VARAN CARAIBE et les ATELIERS VARAN en Guadeloupe a accueilli 12 stagiaires (8 réalisateurs et 4 monteurs). Cet atelier  a abouti à la réalisation de 8 courts métrages documentaires sur le thème : « Tourments d’amour ».

Clin d’oeil en référence à une pâtisserie qu’on dit d’origine Saintoise (des îles des Saintes), ce thème nous ancre résolument dans le territoire guadeloupéen, c’est une invite gourmande qui se révèle moins sucrée qu’on ne le croit. Chaque réalisateur a choisi l’angle sous lequel l’aborder : l’amour de soi et de l’autre malgré l’héritage familial ou la différence, l’amour d’une mère pour ses enfants,l’amour entre frère et sœur, comment au cœur des cités la soif d’amour s’étanche où elle peut … Ils composent un portrait vivant de la Guadeloupe aujourd’hui.

Tourments d’amour