Dans sa salle de cinéma, le musée du quai Branly accueille chaque trimestre des projections des Ateliers Varan. Elles permettent au public de découvrir les films documentaires réalisés dans le cadre des ateliers à l’étranger. Dans la lignée du cinéma direct de Rouch, Leacock, Perrault et Wiseman, les Ateliers Varan forment de jeunes cinéastes de terrain : ils leur apprennent à filmer les réalités quotidiennes et à exprimer en images ce qui fait une identité culturelle.

Atelier Afghanistan 2011
Vendredi 28 juin 2012 à 18h30 – Salle de cinéma du musée du quai Branly

Depuis 2006 et sous l’impulsion de Séverin Blanchet, l’atelier Varan de Kaboul a formé plus d’une vingtaine de jeunes cinéastes afghans aboutissant à la réalisation et à la production de 33 films documentaires. L’émergence d’un groupe de réalisateurs afghans s’est ainsi confirmée. Les films, par leur approche nouvelle, sont des documents précieux sur les réalités quotidiennes et enrichissent notre regard sur ce pays.
Les films présentés ce soir ont été réalisés en 2010-2011, en partenariat avec l’Ambassade de France en Afghanistan, le Ministère des Affaires étrangères, ARTE International, la Fondation de France, le Goethe Institut, le CNC, le Ministère de la Culture et de la Communication et le Théâtre du Soleil. Trois appartiennent à la série « Les Rues de Kaboul » coproduite avec la Huit Production et Pages et Images. Le quatrième « Dusty Night » a été récompensé au festival du Cinéma du Réel 2012.
Les projections seront suivies d’un débat avec Ali Hazara et Hamed Alizadeh, réalisateurs, Marie-Claude Treilhou et Aurèlie Ricard, coordinatrices de l’atelier Afghan.

« Check point » de Hamed Alizadeh ( 2011, 28′)

À un des nombreux check-points de la ville, les policiers font leurs rondes, exposés à tous les dangers, loin de leurs familles, abrités dans des containers où ils partagent leurs maigres repas et tentent de dormir quelques heures.

__________________________

« Kaboul Ambulance » de Taj Mohammad Bakhtari (2011, 30′)

Une société d’ambulance et ses inlassables héros qui travaillent jour et nuit pour transporter les malades dans les rues chaotiques de Kaboul. Une équipe composée d’un chauffeur et d’un médecin. Ce dernier ayant perdu un enfant dans un attentat, se bat chaque jour pour sauver d’autres vies.

__________________________

« Dusty Night (Nuit de poussière) » de Ali Hazara (2011,20′)

Dans les phares des voitures ou à la lueur d’une station service, les balayeurs de nuit de Kaboul déplacent une lourde poussière le long d’une avenue, métier sisyphéen qui en dit long sur l’état du pays.
(Prix du Court Métrage et Mention du Prix Louis Marcorelles – Cinéma du Réel 2012)

__________________________

« Petite Afghanistan » de Basir Seerat (2011,28′)

Une longue rue d’un quartier populaire, où les anciennes calèches, qui font taxis, côtoient une circulation automobile intense. Des conflits incessants opposent les deux mondes, le moderne et l’ancien. Les cochers tentent de résister aux désirs pressants d’aménagements des riverains, modernisation qui les verrait disparaître.

__________________________

Séance de projection en accès libre, dans la limite des places disponibles
Salle de cinéma du musée du quai Branly
37, quai Branly
75007 Paris
Tél. : 01 56 61 70 00